· 

#pasunemachine

Pourquoi l'entraînement sur machines ne fera pas que votre corps en devienne une...

Et comment remettre votre corps au centre de votre entraînement.

Nous vivons dans une époque formidable, mais également une période assez dangereuse, car justement nous avons accès facilement à TROP de confort... Je m'explique. Par exemple, nous avons la possibilité de prendre notre voiture même pour parcourir quelques mètres jusqu'à n'importe quelle destination (comme d’accéder à des sources de calories en grosses quantités). Ce confort excessif est particulièrement explicite (à mon humble avis) dans le milieu du fitness.

On prend notre voiture (seul dans une voiture 5 places) pour parcourir les 2km qui nous séparent d'une salle surchauffée et stérilisée remplie de machines censées nous permettre de développer des biceps 💪 de stars d'Instagram (ou les fesses de starlettes de Snapchat, l'être humain est très égalitaire dans la superficialité 😉). Or ces stars de l'apparence sont des athlètes (au sens compétiteurs) à plein temps n'ayant que rarement une pratique orientée vers la santé ou la longévité et encore moins vers le mouvement naturel et pratiquement utilisable. De plus, moi je désire être véritable forme physique toute l’année, et non uniquement quelques jours par année (compétitions et éventuellement durant l’été…).

 

Voyons un peu les problèmes posés par les machines de fitness.

Les problématiques des machines de fitness

Les machines de fitness posent différents problèmes

  • Elles ne sont que rarement adaptées à notre anatomie qui elle est unique.
  • Elles vont stabiliser la trajectoire de la charge à 100%, ce qui fait que nos muscles servant à la stabilisation (muscles stabilisateurs) ne seront que peu ou pas stimulés. Ce point est très important, car c'est cela qui peut ensuite provoquer des blessures dans la vraie vie…ou quand on pense être fort, mais que nos stabilisateurs eux sont faibles.
  • Les machines vont réduire énormément la variété de mouvement que vous auriez autrement durant un entraînement, tout particulièrement un entraînement de Mouvement Naturel.
  • Les exercices que les machines vont permettre sont la majorité du temps des exercices d'isolation. Les exercices d'isolations sont utiles pour la récupération d'une blessure ou pour compenser une faiblesse. Mais dès que possible nous devrions pratiquer des mouvements complexes plutôt que des exercices d’isolation. Et il existe toujours des mouvements plus simples (régressions) ou plus difficiles (progressions) qui permettent une progression harmonieuse pour tous.
  • Les machines vont nous faire nous entraîner avec beaucoup de volume (quantité) et une certaine intensité (difficulté ou charge), mais avec ZÉRO complexité. Par exemple sur un tapis de course, je vais pouvoir régler la difficulté et courir une certaine durée. En extérieur la friction (est-ce que ça glisse ?), la texture, la dureté, la pente, les différents changements de direction vont constituer la complexité de la course et cela va rendre votre course réellement adaptative.

 

Comment se passer de machines et bouger comme un véritable humain

En regardant notre passé évolutionniste, nous commençons à avoir l’intuition de ce qu’un système de fitness pratiquement utilisable devrait nous permettre de réaliser. L’idéal serait d’avoir des mouvements qui utilisent tout le corps d’une manière harmonieuse. Et bien c’est exactement ce que fait le mouvement naturel !

Exemples d’entraînements :

Soulever une charge lourde qui n’est pas faite pour être soulevée (indice, la charge n’est pas régulière, n’a pas de poignées et peut-être parfois glissante, voire même blessante (…faites quand même attention à vous…) comme un tronc, une pierre, un animal domestique ou un membre de votre famille. Cet effort sera bien plus adaptatif que si vous soulèveriez quelque chose de moins lourd (mais avec des poignées). À mon humble avis l’alternance entre des charges relativement conventionnelles (kettlebells, clubells, haltères, medicine-ball ou sacs de sables) et des objets vraiment irréguliers et sauvages (pierres, êtres vivants peu coopératifs, troncs…) sera le meilleur compromis. Il s’agit de faire progresser les trois facteurs que sont l’intensité (poids), le volume (nombre de répétitions) et la complexité (technique de soulever ou de transporter).

Courir en terrain varié et si possible naturel. Je ne suis pas pour l’entraînement cardio excessif (cardio chronique, qui va nous faire sécréter beaucoup de cortisol et utiliser comme carburant principal le glucose sanguin et le glycogène, provoquant une fringale post-entraînement). Mais la course efficiente et adaptative est une aptitude vitale.

Grimper, partout, n’importe tout, tout le temps…Bon, je ne vais pas vous refaire toutes les aptitudes au mouvement naturel ici…

Merci de m’avoir lu jusqu’ici, si cet article vous a inspiré ou motivé, merci de me laisser un commentaire sympa juste ci-dessous, et si cet article vous a plu merci de le partager avec le plus grand nombre via les réseaux sociaux! Et restez informés en vous abonnant à notre newsletter.

Livres inspirant cet article

Écrire commentaire

Commentaires: 3
  • #1

    cachera (mercredi, 05 septembre 2018 03:35)

    bonjour, je viens de lire avec un très grand intérêt votre article, dimanche il y a une semaine et demi, j' ai rencontré trois garçons africains pratiquer l' activité physique que vous préconisez, le port d'une pierre très lourde sur le haut du dos avec les mouvements d'assouplissement du corps qui vont avec m' ont particulièrement impressionnés, leur corps d' athlète est à l' évidence d'une pratique régulière de ce genre d'activité physique. Je ne suis pas un grand sportif, mais je trouve votre démarche très logique et appropriée.

  • #2

    Nicolas (ArreteLaMuscu.com) (mercredi, 05 septembre 2018 10:12)

    Merci Jérôme pour cet article très clair résumant en quelques mots pourquoi s'entraîner en milieu naturel en réalisant des mouvements naturels est meilleur pour chacun.

  • #3

    Jérôme Pinard (mercredi, 05 septembre 2018 10:47)

    Merci Nicolas et Cachera pour vos commentaires ! Cela fait chaud au cœur et j'espère à très bientôt.